On avait très envie de vous parler un peu de cette fibre magique qu’est le raphia. On peut souvent lire dans les descriptifs sur Internet ou dans les magasins « sac en paille », nooon ce n’est pas de la paille ! Et dans notre atelier c’est LE produit STAR. On l’adore et s’il est si présent dans nos collections, c’est parce qu’il est brut, naturel et qu’il met en avant une des valeurs que l’on défend chez nous : le slow process. Et oui Il faut du temps pour extraire la fibre, du temps pour crocheter, bref à l’opposé des produits fabriqués à la chaine.  : )

Les enjeux écologiques sont forts autour de ce palmier à Madagascar, filière qui aurait besoin de plus de transparence, d’accompagnement, pour assurer une culture saine à long terme.

 

 

Un peu d’infos : Le raphia est un très très grand palmier que l’on trouve à Madagascar mais aussi dans toute l’Afrique orientale. Tout est bon dans le raphia, on peut en faire des salades avec son cœur, de l’huile avec ses graines, et une partie des toitures traditionnelles de la côte Est de Madagascar sont faites avec ses tiges. Une fois les grandes palmes coupées (pas facile à cause des fines épines le long des tiges), on extrait chaque feuille de sa tige, on enlève le milieu, puis à l’aide d’un couteau on sépare la fine pellicule transparente de la feuille qu’on laisse sécher : c’est ça le raphia.

 

 

Après il faudra la trier et enlever les fibres inégales (longueur, couleur, …) afin d’obtenir un crochet de qualité. C’est à ce moment que l’on peut teindre le raphia, à chaud dans des grandes marmites à l’aide de pigments. C’est un art de coloriste car la méthode est très délicate, c’est aussi pourquoi on ne peux jamais garantir une teinte au Pantone près.

 

 

C’est alors que commence le lent travail du crochet. C’est vraiment la dextérité, mêlant tension de la fibre, tempo, attention et souplesse, qui donne forme à un résultat plus ou moins beau, plus ou moins régulier. Pour info, un grand sac peut facilement prendre trois jours de travail.

 

 

Il y a des centaines de points différents : fleuris, graphiques, simples ou complexes. Le raphia peut aussi être travaillé en tressage à la main, en tissage sur des métiers à tisser ou en dentelle. On fera d’autres posts sur ces techniques car c’est vraiment une très belle histoire.

Soon !

 


LIVRAISON STANDARD OFFERTE
dès 150 € d'achat en France métropolitaine

PAIEMENT SECURISE
Visa, Mastercard, Amex, Paypal

UNE QUESTION ?
Ecrivez-nous à info@ivahona.com